NAMASTE NEWS

Mumbai Eye Care Campaign

19 février - 3 mars 2012

Venez nous voir aux portes ouvertes ICO samedi 10 mars, entre 10h et 17h

au 134, route de Chartres 91440 Bures sur Yvette,

nous vous ferons partager notre expérience.


Nous remercions nos partenaires sans qui cette action n'aurait pas été possible :

L'institut et Centre d'Optométrie, Les Clubs Lions qui nous soutiennent régulièrement, le Silmo, la CDO, Hoya Asie, le Club Inter-Optique, SantéClair, Novacel, Fax International, les opticiens et les particuliers qui nous aident par leurs dons.

 

Mumbai Eye Care Campaign :

मुंबई देखेगा ... इंडिया बढ़ेगा !
VisionSoliDev so proud to contribute, recognition to Lotus Lotus College of Optometry & SightSavers
http://www.sightsaversindia.in/

BILAN

 

12 étudiants de 2ème année de l’Institut et Centre d’Optométrie, 3 optométristes Vision Solidarité Développement, les étudiants et les enseignants du Lotus College of Optometry, nos partenaires à Mumbai

 

1822 personnes ont été examinées, 989 lunettes ont été fournies, 29 pour la vision de loin, 507 prémontées pour la lecture et 453 paires de lunettes équipées de verres bifocaux.


537 personnes ont été référées pour examens ophtalmologiques complémentaires ou pour chirurgie :

Examen plus approfondi du fond d’œil, suspicion de glaucome, rétinopathie diabétique, hypertension artérielle… chirurgie, principalement opération de cataracte.

 

 

A noter que le 24 février nous avons examinés à Matunga 330 personnes, ce qui constitue le record du nombre de personnes vues en une seule journée au cours la Mumbai Eye Care Campaign.

Notre programme a été respecté : nous avons travaillé avec un groupe d’étudiants Indien de 2ème et 3ème année  du Lotus College of Optometry équivalent au nôtre en nombre encadré par leurs enseignants

 

Lundi 20 février accueil au Lotus College, prise de contact, synchronisation des méthodes de travail France/Inde

 

Mardi 21 et mercredi 22 : Railway Parel : usine de fabrication de locomotive

(4 000 salariés)

 

Jeudi 23 et vendredi 24 : Railway (Matunga) Central Part of Mumbai : atelier de maintenance des chemins de fer de Mumbai (7 000 salariés)

 

Samedi 25 : session scientifique, conférences et posters

Lotus College 3RD SHREE NAVAL P.BALIWALLA SCIENTIFIC SESSION 100% en anglais

Les étudiants français ont présenté 1 conférence :

  • EmPower un verre progressif électronique
  • 4 posters : Special Olympics Bordeaux 2011 action examens de vue et fournitures de lunettes au bénéfice de personnes handicapées mentales, Embryologie de l’œil , l’évolution de l’œil dans les espèces, rôle de la troisième paupière,  et la technologie laser qui permet de changer la couleur des yeux

 

La fin d’après midi et la soirée furent consacrées à la culture et aux échanges Inde – France : Musique, danse et bonne humeur…

 

Lundi 27 : examen des travailleurs de la municipalité, principalement des personnes en charge du nettoyage des rues BMC Worker (Muncipal corporation -cleaning of streets workers) Bandra

 

Mardi 28 : Grève des transports. Nous avons donc passé la journée au Lotus, un groupe participant aux activités habituelles de l’hôpital, les autres se sont mis à la préparation de la journée bilan de vendredi :

Exposé sur les prismes & les verres progressifs, leur mesure, leur influence et leur prescription…

Synthèse et bilan des deux semaines, statistiques, témoignages…

 

Le tout en anglais bien sûr!

 

Mercredi 29 et jeudi 1er :Travail au temple : Sidhhivinayak - Ganesha Temple – Dadar West Mumbai Le mercredi examen du personnel du temple, le jeudi examen des fidèles venus prier.

 

Vendredi 2 mars séance de débriefing, conclusion et synthèse

 

“Take home message” : Cette expérience nous a changée, nous rentrons en France avec une autre vision du monde et plus particulièrement de l’Inde.  Enrichi par sa culture et ses traditions. Profondément touchés par la fierté qu’ils ont d’être Indiens. L’avons nous d’être français ? Nous garderons toujours en nous la chaleur de l’accueil qui nous a été réservée.

Vivement le mois d’octobre pour se retrouver au Silmo .

 

Plus d'infos dans le journal de bord ci-dessous après les témoignages...

Témoignages

Jean Paul :
« C'était, pour moi, la sixième action à Mumbai, chaque année l'expérience est plus forte, les groupes sont toujours différents, mais l'expérience est toujours enrichissante, le travail, l'amitié... la complicité avec nos partenaires du Lotus College of Optometry est de plus en plus grande. C'est un réel rapprochement des cultures pour nous français et aussi pour les Indiens.
Les étudiants français ont été très bien, beaucoup de travail dans des conditions parfois difficiles, ils ont su prendre sur eux-mêmes, s'adapter, faire les efforts nécessaires, se montrer responsables... Bravo. »

 
 
 

 

Didier :

pour qui ce fut la première mission en Inde
« Le cadre humanitaire, permet d’associer un échange professionnel, qui est un complément de formation, à un échange culturel. »

 
 

Il souligne également, « la grande reconnaissance des personnes que nous avons examinées.  Et l'esprit de responsabilité des étudiants français, leur grande intégration aux méthodes de travail indiennes ».

 
 
 

 

Romain:

« Mon plus fort souvenir de la mission :
L'immersion dans un monde qui n'a rien à voir avec celui dans lequel on vit. L'ensemble des différences qui séparent nos modes de vie a été une vraie surprise, et finalement un souvenir inoubliable. La confrontation de nos cultures et de nos traditions respectives m'a ouvert les yeux sur une vision toute nouvelle du monde qui nous entoure et m'a donné plus qu'envie de repartir à nouveau m'intégrer dans de nouveaux peuples à travers le plus de pays possible.

 

Professionnellement,  c’est surtout une excellente formation à l'animation de conférence. Il nous a été confié de nombreux projets de développement de sujets divers, à l'aide de projecteur, à présenter à l'oral, en anglais bien sûr. Ces attentes ont été très formatrices au niveau de notre expression, de notre anglais et de notre présence orale, ce qui est très positif vis à vis de la poursuite d'études de certains d'entre nous.

 

J’aimerais dire aux futurs étudiants qu’il s'agit d'une expérience de vie extraordinaire, tant d'un point de vue culturel que simplement humain. Au delà de la simple mise en pratique de nos connaissances théoriques dans le domaine de l'optique, ce voyage humanitaire nous a permis à tous de rencontrer énormément de personnes issues de milieux très différents, de nous familiariser avec leurs traditions, leurs religions et, tout simplement, leurs modes de vie quelque soit leur statut social. Ce fut un séjour très enrichissant et qui nous a ouvert les yeux sur un monde complétement différent du nôtre.

 

 Je conseille à tout ceux qui aiment voyager, s'immerger dans de nouvelles cultures ou encore apporter un soutient, quel qu’il soit, à des personnes dont la vie n'est pas toujours facile de faire cette expérience.

 
 

En résumé, cette expérience à été pour ma part l'une des plus belles choses que j'aurais pu entreprendre durant mes années d'études, et je le referais sans hésiter si l'occasion se présentait à nouveau. »

 

 

Sandy :
«Ce que j’ai aimé : le fait que les Indiens soient vraiment très accueillants, patients et ouverts d'esprit : cela m'a beaucoup marqué! Pouvoir aider autant de monde en aussi peu de temps est vraiment formidable!

 
 

 Sur plan professionnel le plus important est de voir autant de pathologies et des méthodes qui diffèrent légèrement des nôtres. Cela pourra nous permettre de ne pas rester dans une impasse plus tard si l'on décide de vouloir travailler à l'étranger ou si un client vient nous voir avec une pathologie particulièrement peu courante en France

 
 

 Enfin, il n'y a pas deux missions comme celle-ci, on grandit forcément mentalement en y participant et on apprend beaucoup sur le côté paramédical du métier! »

 
 

 

Pauline :

« Mon plus fort souvenir est l'implication d'un patient dans la lecture du tableau d'acuité. En effet, cet homme ne savait pas lire et j'ai été très touchée par les efforts qu'il faisait pour déchiffrer les lettres, en plus de ses problèmes de vues. J’ai été très émue. Cet homme donnait tout car il savait que c'était sa seule chance.

 

L'élément professionnel qui m'a apporté le plus fut de voir la création d'un oeil de verre (prothèse oculaire). Je sais que c'est une chance unique qui m'a été offerte par le Lotus College.

 

Les futurs étudiants découvriront une Inde très humaine.  Ils seront touchés par leur générosité, leur convivialité. Voyage inoubliable ! »

 

 

Hélène :
"Mon plus fort souvenir : le 1er jour de travail avec l'équipe indienne. Il fallait se plonger directement dans le langage et les méthodes d'examens avec des dizaines de patients qui attendaient leur tour. On a été directement mis "dans le bain".

Professionnellement : J'ai pu voir énormément de choses sur les pathologies oculaires que l’on n’aborde pas en profondeur dans nos études.

 
 

Nous apprenons beaucoup de choses aux Indiens sur la lunetterie et en retour, ils nous renseignent sur les maladies oculaires.
C'est une expérience dont je me souviendrais toute ma vie tant elle a été exceptionnelle".


 

Liliane :

"Le souvenir qui a été le plus fort à mes yeux, mais aussi le plus marquant est la rencontre avec un homme qui avait un nystagmus rotatif, c'est-à-dire que ses yeux font des mouvements de rotation rapides. Grâce à ce voyage humanitaire, j'ai pu rencontrer de nombreux cas très intéressants, assister à la pause d'une prothèse oculaire, ce qui a été pour moi inespéré et très enrichissant, d'un point de vue professionnel.

 

Selon moi, le plus important fut l’échange que l'on a pu avoir avec les étudiants indiens. On a pu parler anglais avec eux, apprendre quelques mots en hindi, échanger des connaissances théoriques et pratiques en optique tout en se liant d'amitié. Cela m'a fait prendre conscience de l'importance de la communication au sein d'un travail d'équipe.

 

 Je dirais aux futurs étudiants que ce voyage humanitaire est une expérience très enrichissante. D'un point de vue professionnel, il permet d'acquérir plus d'expérience, d'aisance, de confiance en soi et de rapidité lorsque l'on effectue des tests. Par ailleurs, ce voyage nous a permis de voir un autre mode de vie, une autre culture: celle des indiens, avec qui on s'est très bien entendu. C'est donc une expérience très humaine, riche et instructive, à faire au moins une fois dans sa vie!"

 

Mylène :
"C‘est assez difficile de ressortir qu'un seul souvenir fort de la mission, je dirai peut être la 1 journée sur le camp parce qu’on découvrait réellement notre mission.

 

Professionnellement, les échanges entre les indiens et les français ont été l'élément le plus important. On a pu échanger nos différentes méthodes de travail et j'ai trouvé ca intéressant de voir d'autres méthodes.

 

J’aimerais dire aux futurs étudiants que c'est une aventure humaine exceptionnelle, des rencontres superbes. On a pu découvrir le pays (du moins la ville) par son vrai visage.

On en ressort changé."

Journal de Bord Mumbai Février 2012

Réalisé au jour le jour par l'équipe Vision Solidarité Développement – Mumbai Eye Care Campaign (voir bas de page)

2 mars

L’heure du retour, l’heure des bilans :

Le matin séance de débriefing et d’échanges au lotus College of Optometry avec les enseignants et les étudiants avec qui nous avons, ces quinze derniers jours, partagé aussi bien les difficultés et la fatigue que les sourires et la bonne humeur.

Chacun, Français et Indiens a pu témoigner de ce qu’il a vécu, de ce qui l’a enrichi, muri…

Conclusion unanime : « quand est ce que l’on revient !!! »

De nouvelles amitiés se sont créées, il est difficile de se quitter.


Mais nous avons  rendez vous 1ère semaine d’octobre au SILMO.

Vision Solidarité Développement, l'Institut et Centre d'Ooptométrie et leurs partenaires accueillerons à Paris et à Bures un groupe d’étudiants de troisième année du Lotus.

 

Et le soir l’aéroport, arrivée samedi matin à Roissy pour reprendre les cours dès lundi matin ! Programme chargé ;-) Puis se sera examen blanc, contrôles en cours de formation… et le BTS qui se profile déjà à l’horizon !!

29 février, 1er mars


2 journées de  travail au temple Shree Siddhivinayak Ganapati, un temple ancien du centre de Mumbai dans le quartier de Dadar Ouest, consacré au Dieu Ganesh.

 

Le premier jour, mercredi, nous nous sommes installés dans des locaux contigus au temple pour y dépister, examiner, prescrire et/ou référer le personnel. Des patients très divers; cuisiniers, agents d’entretien ou de sécurité, moines se sont succédés tout au long de la journée : 164 personnes examinées, 54 paires de lunettes fournies et 58 personnes référées pour examens ophtalmologiques complémentaires

 

Le deuxième jour, le jeudi, fut consacré aux fidèles. Nous avons travaillé à l’intérieur du temple lui-même, au milieu d’une foule enthousiaste, bigarrée, bruyante, mais fervente. Nouvelle expérience, une atmosphère tout à fait particulière.

Notre organisation est maintenant bien rodée, il ne nous a pas fallu très longtemps pour nous adapter à ce nouvel environnement, chacun a vite retrouvé ses marques, malgré l’exiguïté de l’espace attribué.

 

Gilles Sauvanaud, directeur marketing Hoya Asie nous a fait le plaisir de sa visite. Hoya Asie a pris en charge nos déplacements sur Mumbai.

 

233 personnes ont été examinées, 76 lunettes fournies et 81 personnes référées.

 

Les étudiants qui sont restés au Lotus Eye Hospital ont pu assister à une consultation d’oculariste, prise de mesures et pose d’œil artificiel.

28 février


Grève des transports ! Nous devions travailler dans un commissariat situé au nord de la ville à Malad. Le gouvernement local, craignant des manifestations à cause de la grève des transports (revendication salariale, demande d’augmentation du salaire minimum mensuel, actuellement de 3750 INR, soit environ 60 euros par mois pour 8h de travail par jour et 6 jours par semaine !) a mobilisé les forces de police. Le commissariat a été contraint d’annuler le Eye Camp. Vu l’heure tardive de l’annulation aucune solution de remplacement n’a pu être mise en place. Nous avons donc passé la journée au Lotus, un groupe participant aux activités habituelles de l’hôpital, les autres préparant de la journée bilan de vendredi :

-       Exposé sur les prismes & les verres progressifs, leur mesure, leur influence et leur prescription…

-       Synthèse et bilan des deux semaines, statistiques, témoignages…

Le tout en anglais bien sûr!

 

27 février

 

Aujourd’hui nous travaillons pour BMC Bombay Municipal Corporation, aussi connu sous le nom de Municipal Corporation of Greater Mumbai. Nos patients sont les employés chargés du nettoyage des rues.


Nous en avons examinés 213, référés 71 pour examens ophtalmologiques complémentaires ou pour chirurgie, principalement cataracte. Nous avons fourni 43 lunettes de lecture, 34 paires de bifocaux et seulement 2 paires pour la vision de loin.

 

Comme toujours nous avons apprécié l’organisation et la chaleur de l’accueil de nos hôtes.

 

Adrien, Axel et Hélène ont aujourd'hui quitté le groupe pour passer la journée au sein de l'équipe du Lotus Eye Hospital.

Après avoir chacun tourné dans les services «Basse vision », « réfraction » et Pédiatrie, ils ont pu assister par retransmission vidéo à une opération de cataracte en direct. Une journée en pleine immersion dans un hôpital ophtalmique indien.

Il en sera ainsi toute cette semaine, l’ensemble de l’équipe pourra ainsi vivre une journée ordinaire d’un hôpital d’ophtalmologie Indien.

 

26 février

Dimanche, un peu de détente...


25 février

3ème shree naval baliwalla scientific session et soirée culturelle.


La journée du samedi a été consacrée à la session scientifique annuelle dédiée à la mémoire du fondateur du Lotus College of Optometry.

 

 

Au travers de la présentation par les étudiants de leur mémoire de Bachelor ou de Master, il s’agit pour le Lotus College de les préparer à présenter des travaux de recherche lors des congrès scientifiques sous forme orale ou poster.

L’organisation et le timing ont été parfaits, le niveau élevé, même si certains sujets ont paru très tournés vers la pathologie, l’ensemble nous a intéressé.

Plusieurs sujets ont été présentés par le groupe français, un à l’oral et quatre sous forme de posters. Ils sont intégrés au programme de la journée présenté ci dessous.

 

La fin d’après midi et la soirée furent consacrées à la culture et aux échanges Inde – France : Musique, danse et bonne humeur…

23 et 24 février

 

Nous travaillons sur un nouveau site, toujours au bénéfice des ouvriers des chemins de fer, mais dans l’atelier de maintenance du matériel ferroviaire à Matunga Central Railway qui compte plus de 7 000 salariés.

Nous avons repris l’organisation des jours précédents, mais avec l’expérience acquise les deux premiers jours nous sommes plus autonomes, les étudiants du Lotus College of Optometry nous ont appris quelques mots d’Hindi et de Marathi, la communication avec les patients s’améliore, nos responsabilités s’élargissent. En plus des postes de vision binoculaire, tonométrie et réfractométrie, nous pouvons tenir de façon autonome des postes de mesure d’acuité, de « dispensing » et nous pouvons aider pour la réfraction subjective, Didier, François et Jean Paul s’occupant des fonds d’œil.

L’organisation souple nous permet d'aménager nous même les rotations entre nos postes.

 

Les journées sont toujours très intenses, jeudi 289 personnes examinées et vendredi 330 (nouveau record pour la Mumbai Eye Care Campaign !) et nous poursuivons l'étude sur la validité de la méthode de prédiction des acuités visiuelles à l'aide du rétinomètre mis à notre disposition par Fax International.

Au Total au cours des quatre premiers jours nous avons examiné 1212 personnes, fourni 778 paires de lunettes, dont 14 pour la vision de loin, 764 pour la vision de près (dont 400 prémontés), et nous avons référé pour chirurgie ou examen ophtalmologiques complémentaires 327 personnes. A noter que seulement 352 personnes n’avaient pas de problèmes visuels.

L’expérience que nous vivons nous enrichit énormément et ce en très peu de temps.

L’accueil, la gentillesse et toute cette attention que les organisateurs nous portent continue à nous embarrasser un peu.

Finalement après des journées fatigantes, le plaisir de participer à cet échange nous remotive très vite pour le lendemain.

L'impression du jour :

Adrien : « Les étudiants indiens nous ont lancés un défi pour la soirée culturelle, ils sont alors venus le soir après le camp pour nous apprendre une chorégraphie sur une musique indienne… ce moment fut une réelle immersion dans leur culture et un grand moment de partage»

22 Février

 

 

 

 

Seconde journée au Central Railway Workshop Parel. L’ambiance était au rendez-vous !  Un nouveau groupe d’étudiants du Lotus College of Optometry, de seconde année comme nous.

Nouveaux échanges, professionnels sur les méthodes et les protocoles d’examens, l’enseignement… et plus personnels sur la vie des étudiants en Inde.


Toujours dans les locaux mis à notre disposition par le syndicat nous déjeunons sur place, quelques sandwichs "sur le pouce" par roulement, il n'y a pas d'interruption dans les consultations...

Aujourd’hui un nouveau poste a été mis en place, la rétinométrie, gérée par Manola. L’objectif est de prévoir l’acuité visuelle que les personnes devant se faire opérer de la cataracte devraient retrouver après opération. On peut aisément comprendre l’intérêt de ce test dans un cadre tel que la Mumbai Eye Care Campaign. C’est pourquoi Vision Solidarité Développement, en partenariat avec Lotus College of Optometry, a décidé, cette année, de mener une expérimentation en vraie grandeur. Le rétinomètre a été gracieusement mis à notre disposition par Fax International.


Aujourd’hui record battu depuis le début de la « Mumbai Eye Care Campaign ». Nous avons examiné 317 personnes, fourni 119 prémontées et 80 bifocaux. On notera également que 103 personnes ont été référées pour examens ophtalmologiques complémentaires.

Un petit groupe de « chanceux » a également pu visiter la fabrique de locomotives et s’essayer à leur conduite. Les Indiens sont très fiers de présenter et d’expliquer leur travail.

L’impression du jour :

Camille : « Journée très fatigante, beaucoup de monde, forte chaleur, mais record battu ! J’ai particulièrement apprécié de discuter avec les étudiants indiens, d’échanger sur nos méthodes de travail ainsi que sur nos « us et coutumes ». Nous prenons de plus en plus nos marques. Nous nous habituons petit à petit à la nourriture épicée et commençons à baragouiner quelques mots d’Hindi. »

20 et 21 février

 

Après un voyage, long mais sans histoire nous avons consacré le lundi 20 février à la planification de notre action et à la coordination des protocoles d’examen. Les méthodes enseignées au Lotus College of Optometry et à l’ICO sont en réalité peu différentes.

Comme toujours l’accueil est cordial et très chaleureux.

Nous avons fait connaissance avec les étudiants de deuxième année qui participent à l’action  commune et nous avons retrouvé des étudiants de troisième année ayant participé au voyage à Paris en septembre 2011. L’après midi s’est terminé par la traditionnelle promenade sur la plage de Juhu.

Le 21 février 2012, nous avons commencé à travailler tous ensemble.

A notre programme la prise en charge des problèmes visuels du personnel du Central Railway Workshop Parel. C’est le plus grand atelier de fabrication, d’assemblage et d’entretien des locomotives de l’Inde : 5 000 personnes y travaillent et 700 d’entre elles habitent dans une cité ouvrière située à proximité. Ouvert en 1843, la première locomotive qui en est sortie ne dépassait pas les 30km/h ! Suneet Sharma, le directeur actuel, nous apprend qu’ils exportent également vers l’Afrique, et quelques pays d’Asie dont la Malaisie…

La tradition a été respectée, après la réception par le directeur, chaque membre du groupe a été honoré.

La salle «  de cérémonie » mise à notre disposition a été divisée en 7 grands postes :

  •  Accueil et prise en charge des patients
  • Histoire de cas, prises d’acuité (avec ou sans correction selon les patients), dépistage des strabismes.
  • Contrôle des réflexes pupillaires, de la mobilité oculaire et détections de pathologies au stylo lampe.
  •  Examen du fond d’œil.
  • Prise de la tension intraoculaire et auto-réfractométrie (estimation de l’amétropie du patient).
  • Examen de vue examen subjectif de la vue pour déterminer la meilleure correction possible.
  •  « Dispensing » : choix de la monture et des verres.
    En cas de pathologies, de pression intraoculaire importante, le patient est référé à l’hôpital pour des examens plus approfondis.

Bilan de la journée : 273 personnes examinées, de 30 et 63 ans, moyenne environ 53 ans, 84% Hommes, 16% Femmes. 14% avaient une vue satisfaisantes, 14% ont eu des lunettes prémontées pour la vision de près, 45% auront une paire de double-foyers et 27% ont été référées pour examens ophtalmologiques complémentaires.

Chaque jour nous vous ferons part de l'impression d'un ou d'une élève du groupe :

Aujourd’hui, le ressenti de Mylène : « J'ai été surprise de la si bonne organisation des différents postes. Dans l'ensemble il y a un bon échange avec les étudiants Indiens et j'ai pu voir des pathologies, telles que les cataractes avancées, que je n'aurais pas pu voir en France. »

Vision Solidarité Développement - Mumbai Eyre Care Campaign
L'équipe février 2012

 

Adrien ALVES AFONSO, Hélène BOURGUIN, Mylène CHALDEBAS, Chloé CHAURIN,
Pauline FROHLY, Liliane GLEM, Romain GOMES, Thibault LENGLIN, Camille MAUDUIT,
Axel MESTRE, Manola SENG, Sandy SCHROEDER,

tous en 2ème année à l’Institut et Centre d’Optométrie à Bures sur Yvette.

et

Didier GORMAND, Jean-Paul ROOSEN et François VIEVILLE

de Vision Solidarité Développement