Acteur de la lutte contre la cécité évitable

La lutte contre la cécité évitable nécessite des moyens importants car les besoins sont immenses.
670 millions de personnes dans le monde sont atteintes de troubles de la vision. Un simple examen de vue et une paire de lunettes suffiraient pour leur redonner une vision satisfaisante et leur permettre de retrouver une activité professionnelle ou scolaire normale.

Le "Brien Holden Vision Institute"  explique qu'au niveau mondial, 158 millions de personnes sont atteintes de troubles visuels importants causés par des erreurs de réfraction non corrigées (acuité visuelle inférieure à 3/10° sur le meilleur oeil) (Resnikoff et al, 2008 ; Smith et al, 2009). Huit millions d'entre-elles sont même considérées comme aveugles (acuité visuelle inférieure à 1/20° pour le meilleur oeil). De plus, il estime que 517 millions de personnes atteintes de presbytie ne bénéficient pas d'une compensation optique appropriée.

La lutte contre les erreurs de réfraction est l'une des six priorités de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le domaine des soins de l'oeil et de la vision. Les erreurs de réfraction représentent après la cataracte la deuxième cause de cécité mondiale.

Pour l'OMS "la plupart des formes de déficience visuelle peuvent être évitées, traitées ou guéries facilement grâce à des mesures connues et peu coûteuses." Or, 85% des personnes atteintes de déficience visuelle non compensée vivent dans des pays pauvres. Les autres sont en situation précaire dans les pays développés.

Vision 2020 : Le Droit à la Vue est une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Agence Internationale pour la Prévention de la Cécité (IAPB) a pour objectif de réduire de 80% la cécité évitable d'ici l'année 2020.

Les actions de Vision Solidarité Développement participent à cette cause.